Le mode Dorien

In Scales on November 15, 2010 at 4:29 pm

Intéressons-nous au mode issu du degré II de la gamme majeure : le mode dorien.

Pour bien comprendre ce qui va suivre, prenons par exemple la gamme majeure de Do : Do – Ré – Mi – Fa – Sol – La – Si.
Ré est le degré II de cette gamme, il devient donc le degré I du mode dorien de Do majeur. Ainsi, le mode dorien de Do majeur est : Ré – Mi – Fa – Sol – La – Si – Do. Il comporte les mêmes notes que la gamme de Do majeur mais a une structure complètement différente. En effet, l’intervalle Ré – Fa est une 3cem, ce qui définit le mode dorien comme un mode mineur. On le comparera donc à la gamme mineure de référence, la gamme mineure naturelle.

Le mode dorien est extrêmement utilisé dans de nombreux styles : funk, rock, métal, fusion ou jazz. On a tendance à le préférer à la gamme mineure naturelle pour sa couleur plus “exotique”. D’ailleurs, autant vous dire que c’est l’un des modes que j’affectionne le plus.

Présentation du mode dorien

Structure du mode dorien

Le mode dorien est le mode issu du degré II de la gamme majeure.
Ainsi les intervalles obtenus sont les mêmes que ceux de la gamme majeure (1 ton, 1 ton, 1/2 ton, 1 ton, 1 ton, 1 ton, 1/2 ton) mais ils sont décalés d’un degré vers la gauche. On obtient ainsi ces degrés :

L’intervalle de 3cem entre la tonique (degré I) et le troisième degré permet d’identifier le mode dorien comme un mode mineur. Plus précisément, le mode dorien est caractérisé par des intervalles de 2deM, de 3cem, de 4teJ, de 5teJ, de 6teM et de 7èmem, ces différents intervalles étant calculés à partir de la tonique.

Par exemples, le mode Do mineur dorien a pour degrés :
Do (I), Ré (II), Mi (III), Fa (IV), Sol (V), La (VI), Si (VII), Do (I).

Le mode Mi mineur dorien a pour degrés :
Mi (I), Fa (II), Sol (III), La (IV), Si (V), Do (VI), Ré (VII), Mi (I).

Le mode La mineur dorien a pour degrés :
La (I), Si (II), Do (III), Ré (IV), Mi (V), Fa (VI), Sol (VII), La (I).

Le mode dorien est un mode mineur, on va donc le comparer sa structure à celle de la gamme mineure de référence : la gamme mineure naturelle (revoir la leçon sur la gamme mineure).
Rappelons que la structure de la gamme mineure est : I – II – III – IV – V – VI – VII.
La seule différence vient du sixième degré qui est augmenté dans le mode dorien, formant ainsi un intervalle de 6teM avec la tonique. C’est donc ce degré VI qui va donner sa couleur au mode dorien :

Le degré VI est la note modale du mode dorien.

On remarque aussi que les degrés III et VII de la gamme majeure sont abaissés d’un demi-ton en dorien.

Sur une portée, pour écrire l’armure d’un mode, on a le choix entre deux pratiques.

  • On peut utiliser l’armure de sa gamme majeure relative. Ainsi, une armure définit une gamme majeure ou l’un de ses modes. Par exemple, une armure sans dièse ni bémol peut définir la tonalité de Do majeur ou celle de Ré mineur dorien. C’est l’harmonie du morceau qui nous permettra d’en savoir plus.
  • On peut également utiliser l’armure du mode de référence (gamme majeure ou gamme mineure naturelle) et ajouter des altérations accidentelles sur la portée. Par exemple, pour Ré mineur dorien, on utilise l’armure de Ré mineur naturel, soit un bémol à la clé (c’est le degré bVI). Dès que le degré VI du mode apparaitra sur la portée, une altération (un dièse) sera indiquée.

Harmonisation du mode dorien et accords typiquement doriens

Pour harmoniser les degrés du mode dorien, il suffit de décaler les degrés harmonisés de la gamme majeure d’un degré vers la gauche. Les degrés harmonisés en tétrades du mode dorien sont donc :

I m7 – II m7 – III 7M – IV 7 – V m7 – VI m7/ 5 – VII 7M

Les accords générateurs du mode dorien sont les triades : I m, IV M et V m.

Par exemple, l’harmonisation en tétrades du mode Do mineur dorien est :
Do m7 – Ré m7 – Mi 7M – Fa 7 – Sol m7 – La m7/5 – Si 7M.
Ses accords générateurs sont les triades Do m, Fa M et Sol m.

Dans le modalisme, les grilles peuvent être réduites à un accord. Nous savons que l’accord issu du degré I est un accord typique du mode. En dorien, le degré I s’harmonise en tétrade m7. Ainsi :

On peut jouer dorien sur tout accord de type m7 en prenant pour tonique la fondamentale de l’accord.

L’accord m7 peut être également enrichi en accord de type m9 (une tétrade m7 avec une 2èmeM), m11 (une tétrade m7 avec une 4teJ) ou m13 (une tétrade m7 avec une 6teM).

Les formes du mode dorien

Les modes grecs étant issus de la gamme majeure, on retrouve donc les mêmes formes que l’on a déjà étudiées, mais on change la numérotation. La forme 1 du mode dorien correspond à la forme 2 de la gamme majeure.
Ainsi, on peut appliquer une règle sur le numéro des formes :

Forme dorienne = forme majeure – 1

Les emplacements de la tonique en revanche ne bougent pas, c’est ce qui permet de différencier les deux gammes. Ils sont représentés en rouge. La note modale, le degré VI, est repérée en violet.

Improviser avec le mode dorien

Le mode dorien est un mode mineur. On a vu qu’on pouvait l’utiliser sur des tétrades m7 (entre autres). Voici quelques conseils pour faire bien “sonner” le mode dorien :

  • Comme dans tous les modes, la tonique est le degré fort par excellence. Encore une fois, n’hésitez pas à l’utiliser sur des temps forts pour bien ancrer le mode dans la mélodie.
  • Pensez à arpéger l’accord m7 de tonique ou encore des tétrades madd9, madd11 ou madd13.
  • Insistez sur la note modale : le degré VI. Jouez-là sur les temps forts. C’est cette note qui va donner la couleur du mode.
  • En particulier, pensez à arpéger n’importe quel accord du mode contenant ce fameux degré VI.Par exemple, pour sonner dorien, vous pouvez arpéger la tétrade 7M issue du degré VII.Vous jouerez ainsi trois degrés forts du mode : le degré VII (la fondamentale de la tétrade), le degré II (la 3ceM de la tétrade) et le degré VI (la 7èmeM de la tétrade).
  • Pensez enfin à jouer la gamme pentatonique mineure, elle est contenue dans le mode dorien.

So What de Miles Davis

Voici le thème du célèbre standard jazz So What composé par Miles Davis en 1959 sur l’album mythique King Of Blue.

La grille du morceau suit une structure du type AABA où A est une section de 8 mesures en Ré mineur dorien et B une section de 8 mesures en Mi mineur dorien (un demi-ton au dessus de Ré). Le thème ci-dessus est joué sur les sections A. Sur les sections B, il est juste transposé un demi-ton plus haut.

Pour vous entrainez sur cette grille typiquement modale, voici une piste AABA répétée deux fois. Attention, ici chaque section contient 4 mesures et non 8.
Vous jouerez Ré mineur dorien sur les sections A et Mi mineur dorien sur les sections B.

Pour le passage d’une section à l’autre, c’est à dire pour moduler de Ré mineur dorien à Mi mineur dorien et vice-versa, vous avez plusieurs possibilités.
On peut marquer une pause entre les deux sections. Cela permet à l’auditeur de “souffler” et de se préparer au prochain chorus. Ou alors, on peut enchainer directement le solo sur le mode suivant. Soit en jouant brusquement la nouvelle tonalité, soit en préparant l’auditeur en jouant une note commune aux deux modes (Do ou Fa).

mode 1

mode 2

mode 3

mode 4

mode 5

mode 6

mode 7

Extrait des leçons de GuitarBob

or in G major:

Over a G Major background,

Try mixing A minor pentatonic, A blues scale, A dorian, and any other minor scales you know into your solos – don’t feel like you have to only play one scale throughout!

copy for print: Le mode Dorien

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

%d bloggers like this: