FAQ sur les Tubes (Changement des lampes d’ampli)

In Accessories, Amps, Gears on March 10, 2010 at 8:59 am

Pourquoi des tubes triés, appairés ?

Les tubes sont encore fabriqués sur des machines archaïques de première moitié du siècle dernier, ce sont des composants mécaniques qui contiennent des plaques métalliques dont les tolérances ne sont pas très strictes, deux tubes sortants l’un après l’autre de la chaîne de fabrication peuvent avoir des caractéristiques très différentes, alors pour éviter de compliquer les amplis, on trie les tubes afin d’en avoir 2 ou 4 (ou plus) quasi- pareils.

Des tubes non triés ont tous des valeurs de BIAS différentes (entre autre valeurs) et si ces caractéristiques ne sont pas pareilles un tube souffrira plus que l’autre, c’est l’effet de pompage.

L’amplification : Les lampes d’ampli

Une lampe se constitue, au minimum, de quatre éléments actifs : le filament, une cathode, la grille et l’anode. Le tout est enfermé sous vide dans une ampoule. Le courant (à basse impédance) parvient au filament qui chauffe, du coup, la cathode. Celle-ci, chargée négativement, émet des électrons qui sont attirés par l’anode (chargée positivement); provoquant ainsi un flux contrôlé par la grille.

Vous n’avez rien compris ? Peu importe, vous savez en tout cas qu’une lampe chauffe et c’est bien là le principal à connaître… Mais avant de passer aux questions pratiques, rappelons brièvement les caractéristiques des quatre ” étages ” qui constituent un ampli pour guitare électrique.

Tout d’abord, le préampli qui amplifie et offre le contour tonal d’un signal provenant de la guitare (ou d’un micro quelconque). Puis, intervient le traitement du signal : c’est à ce niveau que seront ajoutés les effets et l’égalisation du signal. Nous parvenons ensuite à l’ampli de puissance : le principal niveau de votre ampli puisque c’est là que le signal sera amplifié plus ou moins en fonction de la puissance de l’ampli.

Et, pour terminer, le rectifieur : il convertit le courant pour les éléments internes à l’ampli (circuit électronique, en général) Pourquoi une lampe distord-elle ? Quand le signal émanant de l’anode atteint son apogée, la lampe réagit alors de moins en moins au signal source. Du coup, on obtient une sorte de compression du signal, filtrant les crêtes de ce dernier. La distorsion apparaît. Quand doit-on changer ses lampes ? Les lampes sont soumises à des forces mécaniques et, donc, s’usent. A priori, plus vous en usez, plus vous les… usez.

Et, il faut donc les changer au bout d’un certain laps de temps, temps directement fonction du nombre d’heures passées accroché à votre ampli. D’autant que dès qu’une lampe présente des signes de faiblesses, elle entraîne dans sa chute ses congénères brutalement appelées à compenser la perte de puissance induite.

Comment savoir si ses lampes doivent être changées ?

Disons que si vous remarquez que vous avez perdu des aigus ou des basses, que le son paraît brouillé, que des bruits parasites apparaissent soudainement, que le sustain a disparu, que le punch n’y est plus, c’est qu’il est temps de changer les lampes. Toutes les lampes plutôt qu’une à une, ce qui n’améliorerait guère le résultat final.
Les différentes familles de lampes

1) Les lampes pour ampli de puissance
Il faut savoir que, normalement, les lampes d’un ampli doivent être régulièrement équilibrées (réglage du bias); et plus particulièrement lors d’un échange standard. Si ce réglage n’est pas indispensable, sachez cependant qu’il prolongera la durée de vie de vos lampes et vous permettra d’obtenir le meilleur, et le maximum, de votre ampli. Cet équilibrage s’effectue chez un spécialiste (en blouse blanche ou non) ou bien en acquérant le kit d’équilibrage Groove Tubes prévu à cet usage. Voici, par ailleurs, le descriptif des principales familles de lampes pour ampli :

  • les 6550/KT88 : puissance de 35 à 50 watts, essentiellement pour les Marshall, HiWatt, Ampeg SVT, GT (également utilisées pour les amplis hifi).
  • Les 6L6 : puissance de 20 à 25 watts, essentiellement pour les Fender (son rock à l’ancienne) – Les 6V6 : puissance de 12 à 18 watts, essentiellement pour les Fender (son chaud, rond, facile à saturer)
  • Les EL34 : puissance de 25 à 38 watts, essentiellement pour les Marshall, HiWatt, Laney (son british et heavy metal)
  • Les EL84 : puissance de 5 à 8 watts, essentiellement pour le Vox AC30, Matchless et pratiquement tous les amplis actuels (distorsion douce et précise, idéal pour l’enregistrement)

2) Les lampes pour préampli

Faciles à changer puisqu’elles ne réclament aucun réglage particulier lorsqu’on passe d’un modèle à l’autre (contrairement aux lampes d’ampli qui nécessitent un équilibrage du bias). A noter que chaque modèle présente son propre timbre.

————————–

Comment changer les tubes de son ampli?

Par Serge PEYREZABES – Le 08 Août 2001

(Voici le condensé d’un article sur les lampes tiré d’une revue spécialisée.)

Avertissement
L’influence des tubes étant étroitement liée à la somme des éléments entrant en jeu (type d’ ampli, puissance, guitariste, instrument… etc.), il est tout à fait impossible de décréter des lois immuables ou théorèmes inébranlables sur ce sujet. Cependant, l’expérience fait ressortir certaines configurations unanimement reconnues par les professionnels du secteur. Si vous êtes tenté par le remplacement de vos lampes, l’investissement vaut le résultat, à savoir que cela marche mais il faut pouvoir en écouter plusieurs pour choisir celle qui correspondront le mieux à vos attentes.

Marques et provenances

Comme on le verra par la suite, ces 2 données ont une part importante dans les résultats. Il faut savoir qu’il y a peu de fabricants de lampes. Il ne faut pas confondre fabricants et distributeurs car ces derniers (Marshall,Mesa / boogie, Ruby) vendent des tubes sous leur nom mais n’en sont pas les créateurs. Néanmoins, ce sont eux qui les testent, les trient, appairent les tubes ; leur rôle n’est donc pas pour autant insignifiant. L’origine d’un tube, soit sa localisation de fabrication, est un facteur important dans le type de personnalité sonore.
On distingue :

  • Les chinoises (ou asiatiques) : couleur et grain très blues avec de la rondeur.
  • Les russes (Sovtek) : tube plus “droit” au son heavy metal avec du corps.
  • Les européennes (Allemagne de l’est, République tchèque) : proche des “russes” en plus neutre et un rendement moindre.

Enfin certaines marques utilisent un système de graduation de 1 à 10 ou repère de couleur pour affiner les caractéristiques de leurs tubes. Ce code indique le taux et la rapidité de saturation du tube plus ou moins élevé.

Mise en place du test

Les amplis utilisés ont été choisis pour rester le plus proche des utilisateurs. Donc le choix s’est porté sur des combos : tout le monde n’ a pas un 2 ou 3 corps dans son salon ! Ont été désignés un Fender super 60 et 2 Marshall JCM 900 4501. Les lampes utilisées sont toutes de marque que l’on constate couramment sur le marché. Au niveau des personnes ayant pratiqué ces tests, on trouve : Fred Nicolas de VHM (Valve House Music) le docteur és tube !, Mauro Serri, Thibaut Abrial aux guitares des pointures sans le moindre doute.

Les tests

Le Fender équipé d’origine de 12AX7 et de 5881 Sovtek semble un peu plat à nos 2 guitaristes, sans brillance avec peu d’attaque mais une certaine douceur. On commence donc par changer les tubes du préamp par 12ax7 Grooves Tubes. Nos 2 compères trouvent une attaque plus franche et un son plus creusé. L’aigu semble de bien meilleure qualité. On retire les Grooves Tubes et l’on place des chinoises Mesa/Boogie. Unanimité générale sur le mieux au niveau de la brillance, des harmoniques, et du mordant… Déjà tout le monde est étonné par le résultat obtenu en changeant seulement 2 Lampes ! L’essai suivant avec deux tubes chinois de marque Ruby permet d’apprécier cette marque peu connu mais de qualité au regard de l’enthousiasme provoqué au niveau de la musicalité, du respect de la guitare, de la transparence et de la dynamique.

A présent, l’étage de puissance est passé au peigne fin. On y met d’abord des 6L6 Groove Tubes chinois. Peu d’amélioration mais en prenant les même avec un grade plus élevé (7 au lieu de 4), on récupère miraculeusement de l’attaque et des aigus ! En mettant des 6L6 Grouve Tubes russe (sovtek) et là, c’est le must, les guitares jouent et les oreilles frétillent ! Après discussion, il semble que l’association 12ax7 chinoise (Ruby ou Mesa/Boogie) et des 6L6 Groove Tube russe (Sovtek ) représente le mariage le plus réussi. Le changement entre l’ampli du début et celui ainsi transformé est carrément spectaculaire ! Mauro est franchement enthousiaste.

Et les Marshalls ? L’utilisation d’une AB box a permis de faire des écoutes comparatives instantanées et notamment de voir qu’un des combos sonnait légèrement mieux que l’autre, pourtant, tout était neuf. Equipé d’origine de ECC83 et EL 34 Marshall, on connaît le son de bon niveau et le grain typique de ces amplis. Même traitement que le Fender, on commence l’analyse par le préamp. Le remplacement par des 12ax7 Groove Tube a amélioré le bas médium et la transparence. En mode saturé, le son devient idéal en rythmique avec beaucoup de chaleur et un bas médium plus cohérent. Avec cette fois des 12ax7 chinoises Mesa/Boogie, le son devient plus clair, plus gras, avec plus d’attaque, le tout pour un son ” lead “. Nous avons ensuite comparé avec des 12ax7 chinoise sans marque non triées avec d’autres de la même marque (Ruby) mais celle-ci étant labellisées. La différence est celle d’un break familial à une sportive, les secondes décoiffent à la différence des premières qui apparaissent plus ternes. A l’étage de puissance, les el34 chinoises Grooves Tube amènent nos amplis à un bon niveau mais les el34 russes Groove Tube possèdent une ” patate ” invraisemblable. Thibaut gagne d’un coup en puissance les aigus et les graves deviennent démoniaques. La discussion qui s’en suit permet d’établir avec force que l’association des 12ax7 chinoise Mesa / Boogie ou Ruby avec des el 34 russe (Sovtek) est idéale.
ALORS !

Les résultats prouvent que des différences notables existent et que l’apport sur de petits combos de 50w des lampes de préamp est plus important que celui des tubes de puissance qui ne sont pas prépondérants sur la qualité du son et que l’ amélioration peut transformer radicalement un ampli moyen (à plus forte raison s’il est déjà de bonne qualité), pour un prix somme toute raisonnable, surtout si l’on pense que utilisés à 70 pour cent de leur rendement, ces tubes ne dépassent pas 3000 h. pour des lampes de puissance.

ATTENTION ! Conseils avant de passer à l’ action.

On ne plaisante pas avec la haute tension ! Ne mettez pas vos doigts partout ampli débranché : pensez à la décharge des capacités.
Consultation OBLIGATOIRE du mode d’emploi !
Certains amplis peuvent demander un réglage de biais en cas de changement de lampes. Ne le faites pas vous-même ! Votre revendeur pourra s’en charger.
Et si c’est article a réveillé votre curiosité je vous conseille d’en parler avec Fred chez Valve’s House Music (VHM), 11 rue houdon Paris (tel : 01 42 55 01 00).
Pour ma part après avoir lu cet article et ayant eu l’occasion d’acheter un JMP1 préamp à lampes Marshall, j’ai fait monté des chinoise Ruby pour mieux coller avec ma guitare de l’époque une LAG Roxanne. Je suis depuis revenu à mon premier amour : une strat usa et je m’interroge sur la suite à donner et si je ne vais pas quand elles seront bonnes pour la casse changer mes Ruby pour des Grooves Tubes… A suivre…

———————————————————-

Qu’est-ce que c’est que le Bias ?

Pour rester simple, le réglage de BIAS sert à régler le courant qui traverse le tube quand celui-ci est au repos (sans signal son).

Est-ce que tous les amplis à tubes nécessitent un réglage de bias ?

Non, pas tous, il faut différencier deux types d’amplis.

  • Cathode Bias. Ce type de circuit règle +/- automatiquement le bias de par sa conception électronique.
  • Fixed Bias. Dans ce cas de figure il faut régler le bias.

Comment savoir de quel type est mon ampli ?
Le mieux est de se renseigner directement soit chez un technicien compétent, soit directement chez le constructeur.

Je peux donc changer les tubes de puissance de mon “cathode bias” moi même ? Oui.

Pourquoi régler le Bias ?
Pour que le tube fonctionne dans sa plage optimale pour délivrer le meilleur son.

Quand faire régler le Bias? Quand on change les tubes de puissance de l’ampli.

Doit-on faire régler le bias à chaque changement de tubes ? Oui.

Est-ce qu’un ampli bien biasé donnera un meilleur son ? Voir ci-dessous.

Est-ce grave si je remplace les tubes sans régler le bias ?
Oui et non, tout dépend de la chance qu’on a.  Soit trois cas de figure.

  1. Bias trop froid, pas assez de courant au repos, on aura un son avec de la distorsion de recoupement (distorsion non musicale), un son “pauvre” et “mou”, la puissance de sortie ne sera pas à son rendement optimal.
  2. Coup de bol, le bias est bien réglé.
  3. Bias trop chaud, trop de courant au repos, on aura une trop forte dissipation dans les tubes, un son de fou, le transfo de sortie chauffera beaucoup (donc gros risque pour celui-ci aussi), les tubes ont une durée de vie inversement proportionnelle à ce que le bias est trop chaud.

Est-ce que je dois faire régler le bias si je change un tube de pré-amp ?
Non, les tubes de pré-amp n’ont pas besoin de réglage de bias, ceux-ci sont biasés automatiquement dans le circuit de pré-amp.

Est-ce que je dois faire régler le bias si je change un tube rectifieur ? Non, pas de bias sur ces tubes.

Est-ce risqué de biaser moi même ?

Dans un ampli à tubes il règne des tensions (voltage) compris entre +/- 350 et +/- 800 volts suivant la conception, il est donc très facile de s’électrocuter sévèrement si on ne sais pas exactement ou l’on met ses doigts. J’explique pourquoi ou tout le monde a compris ?
Pourquoi des tubes triés / pairés ?

Les tubes sont encore fabriqués sur des machines archaïques de première moitié du siècle dernier, ce sont des composant mécaniques qui contiennent des plaques métalliques dont les tolérances ne sont pas très strictes, deux tubes sortant l’un après l’autre de la chaine de fabrication peuvent avoir des caractéristiques très différentes, alors pour éviter de compliquer les amplis on trie les tubes afin d’en avoir 2 ou 4 (ou plus) quasi pareils.

Des tubes non triés ont tous des valeurs de BIAS différent (entre autre valeurs) et si ces caractéristiques ne sont pas pareilles un tubes souffrira plus que l’autre, c’est l’effet de pompage.

Si je monte des tubes du même “grade” (GT par ex.) dois je faire régler le bias ?
En théorie non, mais il est toujours intéressant de faire voir son ampli par un technicien de temps en temps, en réglant le bias le tech regarde souvent les composants internes de l’ampli pour en vérifier le vieillissement. D’autant plus qu’avec le temps les composants dérivent parfois sur leurs valeurs, un ajustement est toujours intéressant.

Attention de ne pas confondre le “grade” avec “même marque même modèle”, ce sont des choses différentes.

Les amplis Mesa-Boogie, Peavey, etc… nécessitent-ils un réglage de bias?

Dans le cas de cathode bias pas de problèmes. Dans le cas de fixed bias il est recommandé vivement de faire modifier son ampli pour installer un réglage de bias car ces amplis fonctionnent avec un BIAS très froid pour accepter une très large gamme de tubes. Il est donc faux de dire que ces amplis ne nécessitent pas de réglage de bias.

Est-ce qu’un “Bias probe” est efficace ?

Oui et non, on n’obtient pas la juste valeur de bias avec ce genre de matériel mais on s’en approche d’une manière intéressante. Ceci dis malgré ce truc il faut toujours approcher ses doigts de voltages mortels. Donc prudence.

Combien coute un réglage de bias ? Entre 30 et 50 euros selon le technicien.

Combien coute la modification pour pouvoir régler le bias ?

Tout dépend de l’ampli et de sa complexité de fabrication. Et bien entendu cette FAQ est en évolution constante…

le document Word ici: FAQ Sur Les Tubes

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: